Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A découvrir...

Un super podcast pour les marketeurs qui veulent de surcroît améliorer leur anglais, dont je suis absolument FAN  :

 

Business English Study

 

On y trouve tout: du cas Manchester United "How to negotiate the best deal" au cas Lego "How to survive in Business" en passant par Ray Ban "How to sell cool" Ikea, Johnny Walker, Coca Cola, Apple, Rolex, Porsche...

 

S'abonner d'urgence, et surtout télécharger & écouter tous les épisodes! Un bon moyen de passer le temps au bureau dans le métro...

RSS

FEED

17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 20:06

Campagne d'affichage (actuellement inratable) : voyages-sncf.com
Agence : DDB Paris


J'adore cette campagne, pleine de second degré, qui me rappelle un site éphémère qui avait été créé (je pense que c'était justement voyages-sncf.com) pour faire la pub du Paris - New York en train... sous l'atlantique! Vaste blague mais qui avait été bien orchestrée, faisant intervenir de faux experts ingénieurs, des professeurs Nimbus en puissance, etc.


nouillorc-losse-en-gelaisse.jpg


Ci-dessous la campagne de l'an dernier ...


quancoune-St-gapour.jpg


Messieurs - dames de la sncf, je dois dire que votre campagne m'a drôlement inspirée, alors voici quelques  idées que j'ai eues, allez y c'est gratuit...
Bancoque
Boué-Nozère
Mèque-Cicaut
Mare-à-Quèche

D'ailleurs, je les ai soumises au jeu internet lancé en même temps que la campagne d'affichage, sur www.destination-tauquiot.com

Enfin, pour notre culture marketing à tous, voici le brief qui avait été fait en 2005-2006, à l'origine de cette campagne.

Source : www.strategies.fr (n°1416 - 01/06/06)
Xavier Corouge, responsable marketing acquisition de Voyages-sncf.com, revient sur la campagne d'affichage jouant sur les maux de consommateurs et les noms de villes.

Quel était le brief ?

X.C. Il reposait sur un double constat au sujet de voyages-sncf.com : une image tronquée - la dimension agence de voyage n'était pas toujours perçue - et la difficulté à recruter de nouveaux clients sur le train.

En quoi la campagne a-t-elle touché ceux qui ne sont pas encore venus sur votre site ?

X.C. Sur le train, nous sommes dans le registre pédagogique : les panneaux mettent en avant des situations et des solutions concrètes. « Pétoches » parle à ceux qui ont peur de payer sur Internet : ils peuvent gratuitement réserver en ligne tout en payant au guichet. Le panneau « Gastreau-en-Thérite » s'adresse à ceux qui ne peuvent pas toujours se déplacer : on leur vante les mérites de l'envoi gratuit à domicile.

Comment expliquez-vous la performance de la campagne en termes d'agrément ?

X.C. Un test est en cours pour en comprendre les effets. Cependant, en extrapolant les résultats de notre campagne « Transatlantys », à la démarche comparable, on estime que le consommateur apprécie son originalité au regard des standards du marché du voyage, structuré par la tarification : « cocotier + 99 euros ». Il y a également l'humour et la référence à des paysages familiers, qui créent de la connivence.

Comment allez-vous faire vivre ces « panneaux » dans le temps ?

X.C. Nous allons faire une piqûre de rappel à la rentrée en presse magazine, en affichage et bien sûr sur Internet, qui représente 40 % de nos investissements.

 

Partager cet article

Published by Miss Culture Marketing - dans Affichage
commenter cet article

commentaires