Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A découvrir...

Un super podcast pour les marketeurs qui veulent de surcroît améliorer leur anglais, dont je suis absolument FAN  :

 

Business English Study

 

On y trouve tout: du cas Manchester United "How to negotiate the best deal" au cas Lego "How to survive in Business" en passant par Ray Ban "How to sell cool" Ikea, Johnny Walker, Coca Cola, Apple, Rolex, Porsche...

 

S'abonner d'urgence, et surtout télécharger & écouter tous les épisodes! Un bon moyen de passer le temps au bureau dans le métro...

RSS

FEED

9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 21:59
Les filles, le compte à rebours a commencé : il va falloir penser à sortir la lingerie fine du placard et à l'aérer un peu. Parce que la naphtaline c'est pratique mais ça manque un peu de romantisme. Je sais, c'est tout sauf fonctionnel, mais que voulez-vous? On n'est pas Dita Von Teese, on n'y connaît rien en strip glamour, on y connaît pas grand chose non plus en sexy-chic, mais on ne va pas y échapper alors autant se préparer un peu.

Car oui, la Saint-Valentin approche à grands pas. Et comme chaque année elle arrivera certainement accompagnée de sa dégoulinade de trucs kitsch pas glamour pour un sou. Des trucs rouge ou rose avec froufrous et moumoute. Et je vous passe les chocolats alcoolisés pas bons planqués en embuscade. Toutes les marques s'y lancent à coeur perdu, saisissant tous les prétextes pour sortir leur série limitée. Si certaines font parfois les choses bien, la plupart se perd souvent dans des opérations marketing illégitimes.

Une marque, pourtant, sort du lot cette année.

EVENTAIL-POCKETS-BD.JPG

Canderel, qui ne fait jamais trop de vagues mais tombe souvent juste, lance en effet une nouvelle série limitée, avec le concours de Chantal Thomass, la prêtresse du fameux sexy-chic dont je parlais plus haut. Et fait les choses bien. Outre le fait que la marque exploite avec élégance les séries limitées depuis quelques années et choisit bien ses créateurs (on se souvient notamment de Karl Lagerfeld et de ses cinq péchés mignons, vendus entre autres chez Colette...tout un symbole!), cette nouvelle association tombe à pic : en ligne avec la communication Pin-Ups de la marque et avec la période Saint-Valentin, tout est raccord. Sexy-chic sans tomber dans le vulgaire, féminines et glamour, ces petites boîtes sont des petits bijoux. Intitulées "Un peu", "Beaucoup", "Passionnément" et "A la folie", ce sont de véritables petits billets d'humeurs amoureuses. Et quand je parlais de faire bien les choses, voilà un bel exemple : ils ont développé un mini-site www.unamourdecanderel.fr, dans lequel Chantal Thomass parle de la séduction et distille quelques petits conseils via un podcast. Comme quoi vintage & modernité ne sont pas incompatibles. Et pour garantir les retombées presse, on est allé jusqu'au bout du concept
chez Canderel et on a développé une boite à chapeaux contenant les 4 étuis, vendue dans la boutique Chantal Thomass rue du Faubourg Saint Honoré. Fashionista, le Canderel ! Enfin un accessoire qu'on pourra acheter ou bien recevoir sans avoir peur du ridicule...(et sans prendre un kilo, parce que les kilos & l'attitude pin up c'est loin d'être le mélange le plus heureux...)



Partager cet article

Published by Miss Culture Marketing - dans In store
commenter cet article

commentaires