Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A découvrir...

Un super podcast pour les marketeurs qui veulent de surcroît améliorer leur anglais, dont je suis absolument FAN  :

 

Business English Study

 

On y trouve tout: du cas Manchester United "How to negotiate the best deal" au cas Lego "How to survive in Business" en passant par Ray Ban "How to sell cool" Ikea, Johnny Walker, Coca Cola, Apple, Rolex, Porsche...

 

S'abonner d'urgence, et surtout télécharger & écouter tous les épisodes! Un bon moyen de passer le temps au bureau dans le métro...

RSS

FEED

2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 17:11

Qui de l'oeuf ou de la poule, c'est la question du jour.

De quoi parle-t-on? Des dernières campagnes Oxford et Clairefontaine, une sorte de match France-Angleterre... sauf qu'ici les protagonistes sont en fait des compagnies respectivement normande et vosgienne. Bon, tout le monde s'en moque, je sais, c'était juste un excès de chauvinisme.

L'intérêt de ces deux marques vient du fait qu'elle se partagent plus ou moins le marché aujourd'hui, et qu'elles se livrent une bataille sans merci qui a le mérite d'animer un marché, avouons-le, peu sexy sur le papier - sans mauvais jeu de mots. Si Oxford (groupe Hamelin) revendique le marché européen du cahier ainsi que le réseau de la grande distribution, Clairefontaine (groupe Exacompta) s'octroie quant à elle le marché français, et plus particulièrement les papeteries & magasins spécialisés. Il faut dire qu'en terme d'imaginaire, Oxford possède un avantage majeur au niveau international, avec un nom si évocateur d'excellence.

Bien sûr, ces deux marques ne font pas que dans le cahier, mais il faut croire que c'est encore le support le plus intéressant à travailler, si l'on s'en tient à leurs dernières pubs. Il faut dire que les mots "copies doubles" ou "fiches bristol" ne nous rappellent pas que des bons souvenirs. Plutôt des sueurs froides, un ventre qui gargouille, et un tic-tac obsédant en bruit de fond...

Les deux concurrents jouent d'ailleurs sur le même tableau : les émotions, les ados, la vie qui passe, les écrits qui restent. A une époque où les djeuns ont plutôt tendance à passer un bac option texto, ça parle à tout le monde; aux ados qui se rêvent en poètes maudits, s'inventent des histoires et qui, malgré un aspect blasé et leurs lacunes en orthographe (là j'en vois qui vont me tacler), cherchent désespérement à injecter un peu de romantisme dans leur vie; aux mamans qui voient défiler leur vie, leurs premières fois et leurs années lycée un brin nostalgiques. Bref, il semble que le cahier soit la poule aux oeufs d'or. Et j'en reviens donc à la question de départ : qui de l'oeuf ou de la poule? Quelle marque s'est donc inspirée de l'autre? Je vous laisse juger de la proximité des deux publicités.

Dernier fait intéressant avant de vous laisser avec ces films : si Clairefontaine et Oxford se réservent le papier 90g haut-de-gamme répondant aux normes draconniennes françaises, ils se sont néanmoins engagés dans le business de la MDD pour saturer leurs sites de production, avec du papier étranger 70g. A elles deux, on peut donc dire qu'elles couvrent une bonne partie du marché.









Partager cet article

Published by Miss Culture Marketing - dans Copy TV
commenter cet article

commentaires

Nat 14/05/2010 18:14



Je suis assez fan de la pub pour Clairefontaine, meme si elle date. Je trouve qu'il y a plus d'émotions et plus de "concret", on y vit le présent. Alors qu'avec Oxford, on vit plus les rêves et
les pensées. Je suis sûre que les 2 ont été efficaces, de mon point de vue, les jeunes se sont plus identifiées à la pub Clairefontaine.


 



ta ptite soeur 07/10/2008 21:08

les jeunes des lacunes en orthographe ? Même pas vrai .. !! Certes si on pouvait avoir un bac avec pour option l'écriture de sms se serait le pied !

Heloise 03/09/2008 13:22

Je trouve les 2 spots assez différents en fait. L'un se fait plus proche des rêves/pensées des jeunes sans faire vraiment clairement mention au travail scolaire tandis que l'autre si : clairefontaine revendique même qu'avec ses cahiers on réussira mieux à l'école ;)Après comme la cible est la même et qu'il vendent tous les 2 des cahiers, il y a forcément des similitudes mais pas tant que ça, je trouve