Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A découvrir...

Un super podcast pour les marketeurs qui veulent de surcroît améliorer leur anglais, dont je suis absolument FAN  :

 

Business English Study

 

On y trouve tout: du cas Manchester United "How to negotiate the best deal" au cas Lego "How to survive in Business" en passant par Ray Ban "How to sell cool" Ikea, Johnny Walker, Coca Cola, Apple, Rolex, Porsche...

 

S'abonner d'urgence, et surtout télécharger & écouter tous les épisodes! Un bon moyen de passer le temps au bureau dans le métro...

RSS

FEED

7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 09:57

Comment communiquer quand on est bon mais que l'on n'est pas le premier? Comment dire les choses sans trop en dire? Et pourquoi faire tous les efforts du monde pour cacher quelque chose revient-il à se tirer une balle dans le pied?

TF1 nous a donné ce week end une leçon de communication, avec sa dernière campagne sur les meilleures audiences 2008. En effet - et ça ça fait le tour de la toile depuis - tous les ans depuis quelques années TF1 avait habitué le grand public au rituel Top 100 des meilleures audiences de l'année, au sein duquel la première chaine se réservait systématiquement la plus grosse part du gâteau avec 70 à 80% du classement.

Et bien cette année - ô surprise - qu'avons-nous eu? L'affiche suivante, sobre, synthétique, efficace, tranchante....en apparence.




Source : Etude Mediamat


Pas besoin d'avoir fait Polytechnique pour comprendre que cette nouvelle présentation cachait quelque chose. Et d'ailleurs, ça n'en a que plus excité les curieux, qui sont directement allé mettre leur nez dans le détail du classement ! Résultat de la fouille : 96 des 100 meilleures audiences, un record certes, mais une première place chipée par M6, un certain 17 Juin 2008 devant un match France - Italie suivi par plus de 13,2M de français...Et oui. Un peu honteux et peu désireux de communiquer pour le concurrent chez TF1, on a opté pour la version toplines. D'autant plus que cela arrive à un moment défavorable (contexte politico-economique compliqué, réforme de l'audiovisuel, crise financière, mauvais scores du JT de Laurence Ferrari...ça commençait à faire beaucoup pour la chaîne) où la part de marché de TF1 s'enlise doucement mais surement autour des 27% après avoir caracolé pendant longtemps vers 30%...

Bon, en vrac, voici la liste des choses qui cartonnent encore auprès de nos petits français moroses
- le foot (merci l'Euro)
- les succès hexagonaux bien de chez nous (astérix, les bronzés, Miss France, Joséphine & Julie Lescaut)
- les Experts

Voilà. C'est tout. Franchement, à 95% je pense qu'on a fait le tour. Dingue, non? Parfois je me dis qu'on est vraiment un pays de beauf et là en général je me rappelle que j'adore le foot, les Experts et les Bronzés...


C'est drôle parce que cette histoire, outre la bonne claque de TF1 qui circule sur le net, me rappelle un livre que j'ai lu récemment (The GroundSwell - mot qui signifie "la lame de fond"- écrit par deux américains du Forrester Research).

Ce bouquin, qui raconte comment une rumeur, un interdit, un mouvement non souhaité sur le net ne peut pas être stoppé et que, comme dirait PPDA, "à défaut de ne pouvoir l'éviter il faut savoir l'embrasser". En gros, il vous explique à coups d'anecdotes & de petites histoires du net, comment un bouche à oreille positif ne coûte pas grand chose et peut avoir des résultats très positif pour la marque, et qu'il ne faut pas hésiter à l’entretenir; et comment évidemment un bouche à oreille négatif peut quant à lui être destructeur si la marque ne cherche pas à l’écouter et à y répondre.


Or l'un des premiers phénomènes qu'ils y décrivent, est le fameux Streisand Effect ou comment Barbara Streisand, ayant appris qu'un photographe célèbre allait prendre la côte californienne en photo pour en faire une restitution géante façon Arthus-Bertrand, lui a écrit pour lui demander de supprimer le(s) cliché(s) sur lesquels on verrait sa maison... Pression, menaces ont eu pour effet le résultat inverse : les internautes ayant appris cela, ils se sont empressé de balancer sur la toile toutes les photos de sa maison vue sous toutes les coutures. The Streisand Effect. Et je trouve que cette histoire avec TF1 a pris comme un air de Streisand Effect cette semaine.



Partager cet article

Published by Miss Culture Marketing - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Charlotte Dereux 09/02/2009 14:33

Excellent post ma chère Aude, Un lien vers un Streisend Effect époustouflant, celui de Dove : dans une publicité "saga" à la Total, Dove mettait en scène une petite fille, spectatrice passive devant des milliers de messages diffusés par l'industrie de la beauté... Greenpeace avait détourné le message de manière diablement efficace. Pour ceux qui ne connaissent pas, je vous laisse savourer, un lien très bien fait sur le blog de Culture-buzz : http://www.culture-buzz.fr/blog/Viral-Quand-Dove-se-fait-passer-un-savon-par-Greenpeace-2016.html