Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A découvrir...

Un super podcast pour les marketeurs qui veulent de surcroît améliorer leur anglais, dont je suis absolument FAN  :

 

Business English Study

 

On y trouve tout: du cas Manchester United "How to negotiate the best deal" au cas Lego "How to survive in Business" en passant par Ray Ban "How to sell cool" Ikea, Johnny Walker, Coca Cola, Apple, Rolex, Porsche...

 

S'abonner d'urgence, et surtout télécharger & écouter tous les épisodes! Un bon moyen de passer le temps au bureau dans le métro...

RSS

FEED

16 septembre 2007 7 16 /09 /septembre /2007 18:23

C'est drôle, je pensais que la salsa c'était dépassé (enfin en tous cas moi ça me dépasse) de même que toutes les danses de salon ringardes et pourtant il paraîtrait que ça reviendrait à la mode. C'est Mamie qui va être contente. Du coup, pendant que les jeunes inventent un nouveau mouvement à base de slims - tee shirts fluos - chorées années 80 ambiance j'ai-les-bras-levés-et-je-suis-transe-après-un-verre-de-Banga, les vieux (nous - enfin sauf ma seule lectrice de moins de 18 ans qui se reconnaîtra) s'approprient les mouvements de hanche de leurs grands-parents comme on s'achèterait une paire d'escarpins vintage. C'est pas ça qui va réduire le gap générationnel entre les moins de vingt ans et nous, m'enfin. D'ailleurs si vous avez plus de vingt ans ne tapez pas Tectonik sur google ou vous risquez de prendre un coup de vieux - les vingt premiers liens étant écrits en langage texto. Je dis ça, je vous aurais prévenus.


Digression mise à part, j'étais quand même partie pour parler salsa d'un point de vue marketing. Pourquoi? Parce que Special K, une marque que j'adore (même si je préfère de loin les all-bran ou les weetabix bien ramollis dans du lait) profitant de l'engouement des femmes 20-35 CSP+ pour cette danse, vient de se l'approprier à son tour en lançant La Salsa Special K. Vous vous rappelez toutes ces séries américaines où à un moment l'héroïne se retrouvait en body rose et brushing à suivre un cours de gym à la télé, au milieu de son salon? Et bien Special K, qui ne recule devant rien, a également remis ce truc au goût du jour, sauf que la télé devient un écran d'ordinateur et la gym tonic devient de la salsa. Pour le brushing et le body, vous êtes chez vous, hein, vous faites ce que vous voulez...


L'insight conso apparemment c'est "quand je fais un régime, c'est l'enfer j'ai la dalle tout le temps et du coup un jour je craque et je reprends du poids". Jusque là, rien de nouveau vous me direz. Il faut faire du sport nous répond Special K, mais pas n'importe comment. Forcément aller suer à la gym suédoise dans une salle riquiqui avec cinquante autres minettes ou bien courir trois fois par semaine, c'est pas toujours une partie de plaisir, on retombe vite dans "le régime, c'est pas drôle". Alors Special K a concocté des cours de salsa sur mesure, dont les chorés ont été imaginées par un prof ultra connu du nom de Alex LIMA, qui sont à télécharger sur le site
www.specialk.fr pour "mincir en s'amusant". Je ne suis pas fan de salsa mais j'admire l'idée. Au moins on peut se dire désormais que le régime a une utilité, à savoir pouvoir à terme briller dans les soirées mondaines. Il suffit d'acheter un paquet et de télécharger le code qui est dessus, de le rentrer sur le site et de télécharger la leçon. Une bonne manière de booster la demande, de créer du trafic sur le site et de créer du buzz sur internet. De plus, ça reste cohérent avec tous leurs programmes précédents, toujours très interactifs ou participatifs (le coaching, les groupes de motivations, etc). Special K y a acquis une véritable légitimité sur le segment du produit minceur / régime, ce qui nous semble tout à fait normal aujourd'hui, mais qui est dingue quand on pense qu'il s'agit de céréales!

Je suis allée faire un tour sur le site, et ne serait-ce que pour entendre le prof qui te dit "roule les épaules" en roulant les r, ça vaut le coup!

SPECIALK.jpg

Pour lire le précédent articles sur Special K cliquez ici

Published by Miss Culture Marketing - dans Marketing direct - CRM
commenter cet article
5 février 2007 1 05 /02 /février /2007 22:57
Un publi omniprésent et un site internet assez bien fait : cet hiver Liebig prend la parole sur les légumes, le PNNS, l'équilibre alimentaire, et à l'image d'un Special K, propose désormais son propre coaching individuel.
Le publi n'est pas très gourmand, ça fleure bon le régime de sortie de l'hiver et les brocolis vapeur, mais en même temps, c'est vrai qu'on n'en mange pas assez des légumes. Du coup par curiosité, je suis allée sur leur site www.liebig.fr.

REMARQUES A CHAUD

1. Le site est tout vert, c'est logique
, mais plus chaleureux que le publi, et ça c'est déjà un bon début.

2. Les bons points
: des coupons promo, des concours (le fameux concours de recettes), la charte qualité, des astuces de chef, le top 10 des recettes préférées des internautes (bonne idée, ça), un moteur de recherche / quizz qui m'aide à trouver la soupe qui me ressemble...Pour le plaisir, tiens, je partage avec vous la liste de mes soupes-qui-me-ressemblent :



3. On peut se faire coacher niveau légumes
en fonction de ses capacités (culinaires) et de sa gestion du temps...bon je m'inscris, je suis plutôt pressée tendance nulle en cuisine. Je reçois immédiatement mon premier mail du coach, mon "pari légumes n°1", et globalement, ça me convient bien.

4. La cerise sur le gateau :
pendant ton coaching légumes tu consommes évidemment des soupes Liebig, mais si tu renvoies tous tes code-barres sous 45 jours, Liebig te rembourse tes soupes (modalités précisées sur le site). Le coaching est un accompagnement d'un mois conçu par un médecin nutritionniste et adapté à chaque profil.

CONCLUSIONS

1. Globalement, j'ai une impression de boucle-bouclée : le site est assez complet, il y a tout ce qu'on peut espérer y trouver, ils sont allés jusqu'au bout du concept. Rien de déceptif quoi.

2. La seule question ou doute que l'on peut avoir sur ce programme, c'est le manque de nouveauté et le fait que souvent, mais c'est personnel, suivre ce genre de programme jusqu'au bout devient vite une contrainte.

3. Mon outil préféré : le légumier (rubrique "tout sur les légumes")!



Published by Culture Marketing - dans Marketing direct - CRM
commenter cet article
26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 15:32

Une idée très astucieuse, qui, pour sûr, a dû marquer les esprits.

Après, je vous l'accorde, ça demande que beaucoup de conditions soient réunies : une logistique très, très locale, voire plus chirurgicale qu'une frappe américaine en plein désert irakien, des oeilletons sur les portes de vos clients, pas trop de vent ce jour là...Une bonne idée peut être pour une PMI/PME ayant un rayonnement à l'échelle d'un quartier ou d'une petite ville.

 

Published by Culture Marketing - dans Marketing direct - CRM
commenter cet article